jeudi 22 août 2013

DOROTHEA TANNING (1910-2012) IV

 
 
 
 
Dorothea Tanning-1943 Eine Kleine Nachtmusik
 
Eine Kleine Nachtmusik est sans doute le tableau le plus connu de la première période de création de Dorothea Tanning. Le titre fait une référence ironique et un lapsus pourrait avec raison nous faire dire onirique à la Petite Musique de Nuit de Mozart.
 
Comme dans "Children's game" peint en 1942, on retrouve des fillettes, l'une passablement échevelée, l'autre quelque peu dépoitraillée qui est sans doute une poupée. Enfants en liberté, enfants en danger, ici encore la question se pose.
 
La scène semble se passer dans un château, une maison bourgeoise ou plus vraisemblablement un hôtel sur le pallier duquel une enfilade de portes dont l'une entrebâillée d'où sort une lumière vive...
En au de l'escalier une énorme fleur de tournesol dont deux pétales sont tombés sur les marches...La fillette/poupée adossée à la première porte fermée tient à la main un troisième pétale.
La tenue des deux fillettes (fillette/poupée) suggère qu'elles ont été confrontées à quelque force étrange et irrésistible.
 
Ce tableau à été peint lors du premier voyage de Tanning et Ernst en Arizona à Sedona ou ils s'installeront plus tard pour plusieurs années. Ils écoutaient Mozart, en discutaient et la petite musique de nuit semble avoir été selon ce qu'en dit Dorothea Tanning un de leurs morceaux favoris.
En face de la porte de leur ranch, elle avait semé des tournesols et était fascinée par ces plantes.
Elle a écrit dans Birthday publié en 1986 que pour elle les tournesols dans le tableau de 1943 sont le symboles de toutes les choses avec lesquelles les jeunes doivent lutter ou transiger et représentent la bataille sans fin qu'ils doivent mener contre des forces inconnues. 
 
 Whitney Chadwick un historien de l'art affirme que Tanning aurait été inspirée par le tableau de 1928 de Pierre Roy "Danger dans l'Escalier" qu'elle a vu en 1936 au MoMa lors d'une exposition dédiée au surréalisme. Chatwick pense qu'elle a remplacé le serpent et sa signification freudienne par le tournesol qui était plus proche de la conception de Tanning, proche de la nature en bonne fille du Middlewest et qui représenterait à la fois la fécondité et la menace.
Dorothea Tanning a elle même rejeté cette interprétation.
 
 
 
 
PIERRE ROY - DANGER DANS L'ESCALIER 1928
 
 
 
 
 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire